Nous sommes le et il est

Quelques mots sur les tendances saisonnières... Depuis toujours nous avons cherché à obtenir des prévisions météo sur le long terme. Certains n'hésitent pas à prévoir le temps avec une grande assurance, sur un mois, un trimestre, une année même !!!

Parfois, par le plus pur des hasards, ils réussissent avec une bonne fiabilité ! Mais c'est toujours un grand "coup de bol" car, pour le moment, personne, pas même les plus grands spécialistes, n'est capable de faire des prévisions à long terme fiables. Je dis bien personne.
Mais il y a néanmoins des experts nationaux et internationaux, appuyés par des calculateurs de grosse capacité et de grande puissance, qui s'en préoccupent et qui cherchent, cherchent ... pour des raisons qui tiennent le plus souvent à l'économie, à la défense, au tourisme... mais aussi pour le plaisir de chercher et de progresser.
C'est un travail difficile, très difficile même, surtout à nos latitudes tempérées dans lesquelles les masses d'air sont en mouvement perpétuel. Pour l'instant on se concentre sur la manière de détecter et de de mesurer les écarts possibles avec les fameuses "normales saisonnières" dont on nous parle si souvent.

Les experts prévisionnistes se réfèrent à des données de tous ordres :
- statistiques,
- numériques provenant notamment des satellites météo,
- température des océans,
- activité solaire,...etc...

Les modèles numériques proviennent d'organismes nationaux nombreux dont je vous livre quelques liens ci-dessous au cas où vous souhaiteriez vous instruire.

Quelle fiabilité pouvons nous en attendre ?

Rappelons nous d'abord qu'il y a seulement 30 ans, les prévisions à court terme étaient données à deux ou trois jours et leur fiabilité n'était pas merveilleuse. De nos jours, les prévisions à 4 jours, c'est à dire prévision pour le lendemain à laquelle on ajoute les 3 jours suivants, sont très bonnes en général. Chercher à établir des tendances sur un mois ou un trimestre, est un exercice compliqué ! Actuellement la fiabilité globale couramment rencontrée est de 65% environ. Ce n'est déjà pas si mal. C'est mieux que 50%, c'est à dire une chance sur deux de se tromper ! Je souligne par ailleurs que ces tendances ne sont établies que pour des zones géographiques larges et ne peuvent donc en aucun cas concerner une région, un département ou encore moins une localité.

Quelques liens...

Météo France : une production grand public limitée que Météo France appelle "tendance climatique à  trois mois"
NOAA : National Oceanic and Atmospheric Administration des USA
IRI : The International Research Institute for Climate and Society
Modèles CFS sur Météociel : une interprétation des modèles de la NOAA. C'est principalement sur cette base que je fonde mes "prédictions" très personnelles !
El Niñ0 Southern Oscillation : c'est toujours une observation de la NOAA
ECMWF : European Center for Medium-range Weather Forecast

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Functionel
Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lors de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
AddThis
Accepter
Décliner
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner